Vers le Zéro Déchet en 2017 ?

Quand on ramasse les déchets des autres, on fait du bien à notre tête, à notre corps et surtout à notre planète. Et puis on se met à réfléchir à nos propres déchets… L’intro est courte, entrons dans le vif du sujet.

zéro déchet

La prise de conscience

Voilà plusieurs mois (année ?) que j’entends parler du Zéro Déchet. La première fois, j’avoue avoir pensé que ces gens-là étaient des tarés. En fait, je trouvais tellement hypocrite de parler de zéro déchet. Pour moi, ce n’était pas possible sans sacrifier sa vie et vivre en ermite reclus du monde. Dans ma cuisine il y avait de l’essuie-tout, du papier cuisson et du film alimentaire. Dans ma salle de bain il y avait des rasoirs jetables, des bouteilles de shampooing et des serviettes hygiéniques. Je ne pense pas que j’étais aux 360kg de déchets par an mais qui sait ?

Petit à petit, jeter des choses dans ma poubelle m’a semblé bizarre. Anormal. J’ai fini le dernier rouleau d’essuie-tout et je n’en ai pas repiqué à ma mère. J’ai fini le papier cuisson et j’ai chemisé mes moules avec du beurre et de la farine (mais ça marche hyper bien !). J’ai jeté le film alimentaire pour de bon, de toute façon il n’y avait jamais moyen de s’en servir sans que ça me prenne dix minutes à chaque fois.

L’objectif le plus cher à mon cœur serait de pouvoir me servir de la petite poubelle de salle de bain (environ 10L) pour remplacer celle de la cuisine (environ 30L) et ne mettre qu’un petit pot pour la salle de bain (car mes cheveux, eux, ne comprennent pas ce qu’est le zéro déchet et continuent de chuter comme des feuilles d’arbres).

La grande poubelle est sortie seulement toutes les deux ou trois semaines, ce qui me semble plutôt déjà bien pour un couple. Mais mieux qu’hier étant mon crédo, j’aimerai beaucoup m’améliorer.

Cela fait quelques temps que j’ai pris l’habitude également de jeter mes déchets verts à part. Comme ça, je ne gâche pas le plastique de mon sac poubelle alors qu’il n’est pas rempli sous le prétexte que « ça pue » et donc je sors peu ma poubelle. Mais j’ai l’impression de tricher, ça ne me convient plus

Alors, qu’est-ce que je peux faire en 2017 ?

La première chose que j’ai fait pour 2017, c’est de mettre les compteurs à zéro au premier janvier. Hop, on jette tout ce qu’on a en poubelle et on n’en parle plus. A présent, chaque déchet non recyclable (poubelle verte chez moi), recyclable (poubelle jaune), ou verre (à 10m de l’immeuble) sera pesé. A la fin de janvier, je vais pouvoir analyser ces trois types de déchets et définir les futures actions.

Le plus important et le plus urgent pour ma petite planète c’est, à mon sens, la réduction de ma poubelle de non recyclable. J’ai comme l’impression qu’il va y avoir un petit coup de pied dans la fourmilière…

La deuxième chose, c’est d’aller jeter mes déchets verts chez mon Papa, qui habite à un kilomètre de chez moi. J’aimerais également beaucoup rallier mes voisins pour faire installer un composteur dans l’immeuble. On a une arrière-cour immense qui ne profite à rien ni personne (hormis peut-être aux chiens…).

Sur le bon chemin

Nous arrivons bientôt à la moitié du mois et je n’ai pas encore eu besoin d’utiliser la clé du local à poubelle. J’en suis plutôt fière car c’est le résultat de réflexion et de petits pas quotidiens depuis quelques mois. La dernière en date : apporter nos boîtes pour le fromage. La vendeuse n’avait pas l’air très ravie que je lui change ses habitudes mais le patron était plutôt content de cette initiative ! Tant mieux, car je n’ai jamais fait confiance à ce papier brillant !

Le seul inconvénient que je vois c’est qu’il va falloir faire un stock de boîte en verre car je suis en train de remplacer mes boîtes en plastique pour les aliments. Tant qu’elles sont en bon état je les conserve pour des utilisations non alimentaires pour ne pas créer des déchets pour rien.

Tous les mois il y aura donc un petit bilan rapide (ici ou sur ma page facebook) de mes efforts et les prochaines actions que je peux mettre en place.

Je m’auto-dis « Bienvenue dans le monde « vers le Zéro Déchet » » !

J’ai un peu de mal à terminer cet article sur une note optimiste car je me dis qu’il y aurait tellement de chose à changer, tellement de comportement à bannir. Chez moi et dans le monde qui m’entoure. Encore une fois, je ne suis pas parfaite et il va falloir que j’apprenne à ne pas me mettre de règles trop strictes si je ne veux pas finir totalement névrosée ! J’aimerais être ce phare, qui s’allume et s’éteint dans la nuit, pour attirer ceux qui ressemblent à celle que j’étais il y a encore quelques mois, quelques années. C’est un long combat qui m’attend mais je vais le mener. Avec persévérance.

Serez-vous à mes côtés ?

(Seras-tu à mes côtés ?)

N’hésitez pas à suivre ma page Facebook pour voir mon évolution !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s