Défi ponctuel #1 : Bon débarras !

Il y a longtemps que je regarde le minimalisme du coin de l’œil. Et comme je déménage dans quelques mois (dans moins de trois mois en fait !), c’est pour moi l’heure de faire un grand tri dans mes affaires. Mais avant cela, quoi de mieux qu’un défi de 30 jours (enfin 31 en juillet !) ? J’ai passé tout mon mois de juillet à mettre un objet par jour dans un carton. Et la surprise a été de taille…

minimalisme

Après les défis habitudes, les défis ponctuels. Le but est que sur un mois je me lance un petit défi. Ils auront lieu tous les deux voire trois mois. Je ferai une page comme pour les défis habitude.

Quand j’ai commencé mon mois de juillet je me suis dit qu’au début ce serait facile mais qu’au bout d’un moment ça commencerait à être compliqué de trouver un objet dont je peux me séparer. J’ai parfois ressenti la complication mais il me suffisait d’ouvrir un nouveau placard pour trouver d’autres idées d’objet dont je pouvais me débarrasser facilement. Et finalement, le 31 juillet a été atteint sans trop de peine.

Ma méthodologie

Comme je ne savais pas vraiment par quoi commencer, j’ai décidé de m’attaquer au coin en haut à gauche (si on devait tracer le rectangle que fait mon appartement sur feuille). Il s’agit pour moi de ma table de nuit. J’ai ensuite tourné autour de ma pièce principale (je suis dans un studio), puis j’ai attaqué l’entrée et enfin la salle de bain.

Je n’ai choisi que des objets dont j’étais sûre et certaine qu’ils ne me manqueraient pas. Le petit plus pour m’aider, ça a été de faire ça le matin avant de partir au travail car je n’avais pas vraiment le temps de réfléchir pour ne pas être trop en retard. Souvent, en prenant un objet pour le mettre dans le carton je me demandais pourquoi je l’avais garder depuis tout ce temps. Parfois même pourquoi il avait fait le trajet de Tours à Arras pour moisir dans le fond d’un placard depuis deux ans.

La liste

Voici donc la liste des objets, que vous pouvez retrouver en photo au début de l’article, accompagné d’un petit mot d’adieu chacun (je ne vous en veux pas si vous ne lisez pas tout, vous pouvez passer à la fin de l’article…) :

  • Lampe de chevet cassée : un jour elle a refusée de s’allumer. J’ai essayé de la sauver, Chéri l’a même emmenée à son travail. Il a réussi à trouver le composant qui ne fonctionne plus mais celui-ci est introuvable. Il faut que je fasse mon deuil. Ma lampe est morte. Adieu petite lampe.
  • Le porte tablette de salle de bain : j’ai trouvé une tablette dans une rue pas loin de chez moi sauf que le support ne rentrait pas le coin lavabo. J’ai acheté un autre système de fixation et posé l’ancien à coté de mes toilettes. Adieu petit porte tablette.
  • Aquarium 15L : Je vous passe les détails d’une funèbre erreur (aussi bien animal que monétaire). A vendre !
  • Nourriture pour poissons rouges : forcément, j’avais de la nourriture qui allait avec. Je la donnerai à ma grand-mère qui a des poissons rouges dans un bassin.
  • Morceau de bois : qui était sensé faire de la déco pour l’aquarium. Il retournera dans la nature d’où je l’ai pris.
  • Piles pour appareil d’audition : C’est toujours un déchet de moins dans la nature ! Mais totalement inutile pour moi..
  • Couteau : le bout est cassé et il ne coupe pas grand chose. Je comprends pourquoi il a été abandonné. Idem que précédemment, un déchet de moins dans la nature.
  • Moule à gâteau : tellement rayé qu’on voit un métal différent en dessous. De peur que ce soit de l’alu toxique, je m’en débarrasse, direction la déchetterie. Mon rêve ? Un plat en terre cuite !
  • Couvercle de bouteille en verre : seul, solitaire… adieu !
  • Pot en plastique : je m’en servais pour ma farine de sarrasin mais 1) il ne ferme pas bien et 2) j’essaie d’éviter le plastique pour les farines maintenant. Des mois qu’il passe d’une étagère à l’autre à errer…Adieu !
  • Petit pot en verre : j’en ai une collection effroyable mais je ne me sers pas de tout. Un de moins et je n’ai pas vu la différence ! Et il n’est pas pratique, trop grand et trop petit à la fois. D’autres suivront sûrement. Adieu !
  • Livre « Le père Goriot » : étudié au lycée, un livre relativement ennuyeux… Je ne me rappelle plus de l’histoire et je n’ai pas vraiment envie de m’en souvenir. Je vais essayer de le vendre ou de le donner.
  • Pailles à boire : des pailles qui traînent dans mon placard depuis que je les ai prises pour mon projet d’école. J’en ai utilisée trois ou quatre sur le tas, mais l’esprit déchet je trouve cela moyen. Elles partiront quand même à la poubelle mais en une seule fois.
  • Porte chéquier : très utile, jusqu’à ce que je décide de changer de format de chéquier… adieu !
  • Carte de bus de Tours : en quittant ma ville de cœur j’ai voulu garder le maximum de souvenir. Ils n’ont pas été tous très judicieux. Un petit pincement au cœur mais  jeter cette carte n’enlèvera pas de ma mémoire tous les bons moments passés là-bas.
  • Agenda 2015 : En ayant passé la mi- 2016, no comment…
  • Dessus de cafetière : je l’ai retrouvé au fond de mon placard. Elle va avec la cafetière que j’ai rendue à mon père puisque j’ai arrêté de boire du café. Au prochain trajet, elle suit !
  • Porte nom : jamais utilisé, je n’envisage même pas de les mettre sur mes bagages. Je ne sais même pas si la SNCF peut verbaliser si je n’ai pas mon nom sur mon bagage (s’il reste toujours à portée de mes yeux).
  • Porte carte souple en plastique : pourquoi j’ai ça ? Aucune idée… Adieu !!!
  • Bouteille powerade vide : je ne me sers plus de bouteille en plastique (sauf dans mon sac à main mais je cherche une alternative). Adieu.
  • Clé USB : la mémoire est faible et j’en ai une plus puissante. Adieu.
  • Disque dur externe cassé : idem que la lampe, Chéri a cherché la panne. Mais il est mort aussi. Il était déjà mort à Tours d’ailleurs… mais je ne lui avais jamais montré. Adieu.
  • Chaussettes de sport : elles sont trop grandes et j’en ai d’autres donc je ne les ai pas portées depuis longtemps. Adieu
  • Crème solaire 2015 : idem que l’agenda, no comment…
  • Huile de massage : gagné avec Running Heroes et Bio c’ bon. J’aime l’idée de me faire masser avec une huile qui sent bon. Dans les fait, je n’y pense jamais. Et puis elle sent l’arnica, pas très glamour.
  • Crème Dexeryl : une crème qui apaisait mes démangeaisons sur les coudes mais inutile depuis que j’ai arrêté le savon agressif !
  • Test de grossesse : utile avant la pose du stérilet, au cas où. Mais depuis novembre, plus vraiment…
  • Antiseptique : en doublons et périmé. Adieu !
  • Shampoing : je n’utilise plus de shampoing, je l’avais gardé au cas où je souhaiterai faire marche arrière. Aujourd’hui ma démarche est claire. Adieu !!!!!!!!
  • Rasoirs jetables : j’ai investi dans un qui dure longtemps. Et puis je ne me rase plus. J’utilise la tondeuse de Chéri. Une peau non raclée qui vit ! Adieu !!!!!!!!!!!!!!!!!!
  • Paquet de serviettes hygiéniques : dans la même démarche de réduction des déchets, la coupe menstruelle a changé ma vie. Adieu !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Conclusion et perspective d’avenir du mode minimaliste

En écrivant les derniers éléments de la liste (et ils sont relativement intimes, j’ai hésité à tout vous détailler), je me rends compte à quel point mon mode de vie a changé depuis l’été dernier. C’est fou. Jeter, donner ou vendre tous ces objets est déjà un énorme pas.

Mais mon défi m’a fait prendre conscience de tout ce qu’il y a d’inutile dans mon si petit appartement. Trente-et-un objet inutile dans 22 m². Et je n’ai pas tout enlevé ! Je dois avoir au moins deux ou trois objets inutiles par mètre carré. C’est juste énorme. A présent, j’ai hâte d’être à demain pour faire un très grand tri dans toutes mes affaires…

Le but : déménager fin octobre avec une camionnette de six mètres cube… Ok, je vais faire trois ou quatre voyages avec la voiture d’ici le déménagement et je vais en profiter pour descendre des objets « émotionnels » ou pas utiles chaque jour : triche ? Peut-être un peu…

Cependant le mode minimaliste est activé ! Sans extrémisme, fidèle à ce que je suis…

Le seul inconvénient que j’y vois, c’est qu’au début ce n’est pas très compatible avec la diminution des déchets

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s