Manger sans

La conférence Colibri du 22 Avril (oui, oui… je suis un peu à la bourre) portait sur l’alimentation sans : sans lait, sans gluten, sans viande, sans rien. L’alimentation a un rôle déterminant sur ce que nous sommes. Nous sommes en effet constitué de ce que nous mangeons. Alors, devons-nous enlever les aliments « ennemis publiques numéro 1 » de notre assiette ?

sans gluten lait viande
Gluten, viande, lait (et sucre !) : faut-il les éliminer ?

L’alimentation sans lait

L’Homme est le seul animal sur terre à boire du lait d’une autre espèce et ce après son sevrage. Personnellement, la première fois que j’ai entendu cette phrase j’ai essayé de la contrer. Mais je n’ai jamais réussi ! Donc oui, il faut bien l’accepter, boire du lait à l’âge adulte tous les matins, ce n’est pas franchement ce que Mère Nature avait prévu pour nous.

Beaucoup reprocheront au lait ces protéines et son lactose indigestes, personnellement ce qui me pose le plus de problème ce sont les hormones de croissance prévues naturellement pour faire passer le veau à la taille d’une vache ou d’un taureau. Bref, bébé n’a pas franchement besoin de cela pour grandir et les adultes encore moins.

Des produits laitiers il ne me reste aujourd’hui que le fromage et le beurre. Il y a un an encore je n’imaginais pas vivre une soirée sans yaourt ou fromage blanc et puis le bio est passé par là. Et vu le tarif des yaourts bio, j’ai vite appris à m’en passer. Finalement, ça ne me manque pas tant que cela. Le fromage j’en mange tous les week-end, et encore parce-que Chéri en achète. J’aime beaucoup le fromage mais s’il n’y en pas je ne me sens pas perdu.

Le but, si on ne souhaite pas devenir végétalien, n’est donc pas de supprimer totalement les produits laitiers mais de les manger avec parcimonie (Mr de Parcimoni, ce personnage incroyable qui nous accompagnera tout au long de cet article)

Alimentation sans gluten

Ce que nous appelons gluten, ce sont en fait des protéines contenues entre autre dans le blé. Le problème, pour les personnes non allergiques, n’est pas le gluten en soit. Le problème est la quantité de gluten ingérée dans une seule et même journée ! Depuis le début de l’agriculture, les Hommes ont réussi à faire des croisements entre les blés pour en obtenir des variétés avec toujours plus de gluten et de grande qualité (comprendre ici que le gluten de bonne qualité permet de faire un bon pain qui lève bien mais qui va aussi pourrir vos intestins si vous en mangez en grande quantité). Ici, on aura beau vous parler de modification génétique, ni voyez aucunement des OGM : les OGM sont des organismes vivants, animal ou végétal, dont les gènes ont été modifiés manuellement par l’Homme. Or dans notre cas, on a fait des croisements et la nature s’est chargée de faire le reste.

Faut-il arrêter le gluten : oui, si vous avez de gros problèmes médicaux intestinaux, si vous voulez faire une cure réparatrice. Non si vous n’avez pas de problème avec le gluten. Encore une fois, Mr de Parcimoni doit toujours vous accompagner… Il n’y a pas que le blé dans la vie. Dire qu’on se moque des asiatiques qui mange du riz à longueur de journée…

Alimentation sans viande

Je vous laisse vous référer à mon article précédent pour ce que je pense de la viande.  A savoir qu’un excès de viande rouge provoque l’inflammation des intestins. De plus, un excès de viande dans votre assiette signifie forcément un excès d’élevage. Je parierai que ceux qui ont un steak tous les jours ne mange pas de la vraie viande.

Mr de Parcimoni vous dira sûrement qu’il n’y a rien de mieux que la qualité qu’à la quantité. Mais ça, ça vaut pour tous les domaines et vous le saviez déjà, n’est-ce pas ?

Le jeûne

Manger… rien du tout. Personnellement ça me tente vraiment beaucoup mais j’ai un peu peur d’organiser cela toute seule. J’aimerai ne pas avoir à me poser de question d’organisation pour mon premier jeûne. Je ne vais pas vous détailler tout maintenant, j’ai lu le livre de Thomas Uhl sur le sujet et j’ai envie de vous faire un bel article dessus (quand Chéri l’aura fini et que je pourrais le récupérer…)

En bref

Mangez de tout et surtout variez votre alimentation. Soyez raisonnable sur ce qui peut faire mal à vos intestins.

Si je ne devais retenir qu’une seule chose de cette conférence : il faut mâcher 40 fois avant d’avaler. Ce n’est pas simple à appliquer, mais ça change vraiment la vie. Je mange moins et j’ai même perdu 3 kg (alors que j’ai passé un mois de mai plutôt chaotique niveau sport…)

Pour moi dans cette conférence il manquait aussi l’alimentation sans sucre. Un ennemi assez important à mes yeux pourtant. Mais bon, on ne pouvait pas y rester toute la nuit non plus.

Et vous ?
Vous en pensez quoi de l’alimentation « sans » ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s