Je suis dernière. Et heureuse.

En novembre dernier, j’ai pris la décision de ne plus faire de compétition en course à pied. Il était évident pour moi que si les séances de fractionnées m’amusaient beaucoup, le stress négatif de la course m’empêchait complètement de m’épanouir dans ce sport. Le problème avec cette décision, c’est qu’une fois mon plan d’entraînement décroché, je n’ai quasiment plus rechaussé mes baskets. J’ai aussi laissé mes poids à terre et ma corde à sauter dans le tiroir. Alors, que faire ?

bebidas-carrera-Tamesis
Prendre soin de son corps physique

La solitude du coureur

Je reste ferme et définitive sur ma décision des compétitions. D’ailleurs le terme compétition n’est pas forcément le plus approprié puisque sur une petite course il y avait très peu de gens derrière moi. Une fois, il n’y avait même personne derrière moi. J’étais pourtant très heureuse de ma course. Fière d’avoir parcouru ces 13.2km avec deux côtes « de malade ». Mais j’aurais tout aussi bien pu me dégoter un circuit de randonnée de la même longueur et en être tout aussi fière. C’est sûr que c’est plus facile d’abandonner que sur un parcours entouré de bénévoles et de gens qui vous attendent à la fin : sur un parcours de randonnée, vous abandonnez si vous le souhaitez. N’importe quand. Vous n’êtes plus qu’avec vous-même. Seuls vos remords vous accompagnent si vous n’avez pas la bonne philosophie.

Pour ne pas abandonner : échelonner

Mais c’est peut-être très bien comme ça. Exemple : je prévois de faire un circuit de 10km. Au 7e km je flanche et je m’arrête. J’ai donc une borne, je sais que je suis capable de courir 7km d’affilé sur ce parcours. Et c’est déjà très bien! Libre à moi de m’en tenir là ou de recommencer le mois d’après ! Peut-être que je serai capable de faire 9km. Et un jour je serai capable de finir le circuit de 10km. Et là, enfin, je serai fière de moi, complètement. L’abandon ici se dissout, l’abandon n’existe plus puisque la ligne d’arrivée est ma propre limite. Une course officielle m’obligerait à terminer mes 10 bornes sur les genoux. Il y a le regard des autres, le sentiment qu’on a qu’une seule chance et que la rater serait catastrophique, la volonté de ne pas être « nul » et de vouloir battre l’autre (même si on est là que pour se battre contre soi-même, si on peut gagner une place on n’hésite pas !).

Bref, l’organisation de course c’est bien pour ceux qui veulent gagner le trophée, mais pour moi, petite coureuse lambda, quel est l’intérêt ? Ma dernière course c’est les 10km de Tours en septembre dernier. Si j’en avais l’occasion, je l’a referai car c’est ma ville de cœur et que c’est une course symbolique, aucunement avec le but de performer. Mais les courses de Chafoinfoin et Petit-Village-Perdu, c’en est vraiment fini. Je veux courir pour le plaisir de courir. Courir pour sentir la sueur sur mon front, juste la sueur, pas la douleur. La douleur ne me plaît pas, ne m’a jamais plu et me rabaisse même.

Continuer à bouger

A présent il me faut retrouver l’envie de sortir mes chaussures du placard et de faire des petits exercices quotidiens à la maison, garder l’envie de bouger. Le terme sport est lui-même remis en question, je parlerai désormais d’activité physique.

L’avantage c’est que même la promenade du dimanche et le ménage entre dans cette catégorie. L’OMS indique d’ailleurs que l’activité physique est « tout mouvement produit par les muscles squelettiques, responsable d’une augmentation de la dépense énergétique ». A moyen terme, je souhaiterai :

  • faire 20-25 minutes d’activité modérée par jour, c’est à dire qui accélère légèrement le rythme cardiaque, comme par exemple marcher d’un pas vif ou faire activement le ménage (ah, le fameux passage de serpillère…)
  • faire 25 minutes d’activité soutenue trois fois par semaines, c’est à dire qui augmente pas mal le rythme cardiaque, comme par exemple courir, faire du HIIT.
  • faire du renforcement musculaire deux fois par semaine (musculation, fitness, gainage), inclus dans le temps d’activité modérée.

Le must étant que si je vais courir 25 minutes, je ne me contente pas le reste de la journée à glandouiller dans le canapé !

A plus long terme, j’aimerai que l’activité modérée représente 40-45 minutes par jour et l’activité soutenue représente 30 minutes 5 fois par semaine.

Pour l’instant, je fais des petits pas, mais ça, je vous l’expliquerai un peu plus tard !

Et vous ?
Que faites-vous pour bouger ?

Publicités

5 commentaires

  1. […] Si je n’ai couru qu’une seule fois à Arras, j’ai couru deux fois en bord de Loire. Le reste a été principalement du fitness à la maison. Pas d’objectif particulier sinon celui de se bouger avant d’aller vers l’activité décrite dans l’article « Je suis dernière. Et heureuse. ». […]

    J'aime

  2. J’ai beaucoup aimé ton article.
    Je faisais beaucoup de course à pieds et puis une douleur survenue au genou lors d’une course de 13 km m’a empêché de faire le semi-marathon que je m’étais fixé pour 2015. Je l’ai très mal vécu, j’ai vu ostéopathes, posturologue, médecins… J’ai fait des radios, on m’a replacé le bassin et l’un d’eux a conclu que ça venait de mes yeux…
    En attendant de revoir mon ophtalmo, je me suis fait une raison. Si mon corps me dit stop, alors j’arrête, après tout je vivais sans courir, avant. Je me suis mise à une pratique de yoga quasi quotidienne et j’adore ça ! Je fais aussi un petit peu de corde à sauter, de fitness à la maison quand le coeur m’en dit et ça me va très bien comme ça.
    Je me rends compte que j’étais tombée dans la course à la performance à cause des réseaux sociaux et des applications pour suivre les courses. J’avais même acheté le Nike Band ! Avec le recul je suis contente d’être sortie de cette spirale. Tout arrive toujours pour une raison alors je fais confiance aux événements.
    Voilà désolée pour le « racontage de vie », ton article m’a inspirée, ahah !
    Bonne soirée !

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ce témoignage Angélique. Je n’ai pas vraiment abordé les réseaux sociaux ici mais c’est vrai qu’ils ont eu une importance non négligeable dans ma vie de « sportive ». Bonne soirée également !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s