La méditation pour être présente

J’aime beaucoup rêver, me laisser embarquer dans mon imaginaire. Mais il faut bien avouer que le rêve nuage-rose-bonbon (au choix) n’est pas souvent présent et que les pensées sont plutôt des reproches envers nous-même, des exagérations de situations négatives vécues, etc… Il y a longtemps que j’essaie de me mettre à la méditation, parfois il me prends l’envie de m’assoir, de fermer les yeux et de faire taire le brouhaha ambiant de ma tête… Souvent, ça ne marche pas.

Méditation

Ce matin je me suis assise en seiza et j’ai mis mon réveil faisant un doux bruit de cloche 15 minutes plus tard. J’ai fermé les yeux et j’ai tenté de me concentrer sur ma respiration. Le plus souvent, des pensées m’assaillent. Comme je savais que je souhaitais écrire cet article, je m’imaginais des phrases à vous dire… Le plus dur ici est de ne pas s’énerver contre les pensées qui nous envahissent.

Avant de m’y intéresser davantage, je croyais que méditer c’était rester assis en ne pensant plus à rien du tout. Grave erreur ! Du coup, quand j’essayais de méditer je me sentais plus frustrée que relaxée. En fait, il y a plusieurs types de méditation. Je trouve intéressant de pouvoir m’essayer à différents types de méditation car si une ne me convient pas je pourrais toujours en essayer une autre.

La méditation pleine conscience

Pour le moment, je vais essayer la médiation pleine conscience. Elle consiste à être conscient du moment présent que nous sommes en train de vivre. Pour être tout à fait honnête, j’ai beau avoir lu des dizaines d’articles à son sujet, je suis incapable aujourd’hui de vous dire si ce matin j’ai fait de la pleine conscience ou non. Ce qui m’intéresse ici, c’est surtout de me dire qu’en m’y essayant, je pourrais peut-être un jour me brosser les dents avec mon corps et mon esprit présents ensemble dans la salle de bain et non juste mon corps qui brosse on ne sait trop quoi. Être présente dans ma salle de bain sans penser des milliards de trucs pour au final ne pas savoir si l’arrière de mes incisives a bien été brossé… (marche aussi pour la vaisselle pas bien lavée et le repas qu’on a pas vu passer). Le plus dur avec cette technique c’est de ne pas paniquer, de ne pas s’énerver, de ne pas se juger quand on se rend compte qu’on n’observe plus son souffle (ou autre objet de focalisation). Il faut juste se rendre compte que le souffle/l’objet n’est plus le centre de notre attention et y revenir. Tranquillement. Doucement.

Voici ce qui est indiqué sur la pratique de la pleine conscience sur le site techniquesdemeditation.com

[La pleine conscience] peut être pratiquée en focalisant son attention sur un objet précis, sur sa propre respiration, sur une activité, sur son propre corps. Dans tous les cas, il faudra partir de l’objet de l’attention (objet physique ou spirituel) et prendre conscience, progressivement, de votre contact à cet objet, de votre manière de l’envisager, de ce qu’il crée en vous, de ce que ces sensations vous apportent.

Pour l’instant je me concentre sur mon souffle. Quand je me trouverai des allumettes j’essaierai bien de me focaliser sur la flamme de ma bougie. Il y a un côté mystique et spirituel de la flamme qui me fascine et que j’aimerais aborder.

Méditation Vipassana

Il ne faut pas confondre pleine conscience et Vipassana. La méditation Vipassana observe le souffle mais ne se focalise pas dessus. C’est à dire que si une pensée vient à nous, il faut la considérer, ne pas absolument vouloir repartir vers notre souffle. J’imagine que le plus dur est de ne pas se laisser absorber par cette pensée. Comment, lorsque je pense à une action que j’ai faite, ne pas m’identifier à cette action ? Cette technique me tente bien aussi car j’ai tendance à me laisser totalement absorber par une pensée, m’y perdre, m’y noyer (brossage de dents, le retour).

Il existe plein d’autres techniques, mais je vais me contenter d’alterner ces deux là pour le moment. Selon mes humeurs, mes envies. Au programme, deux fois dix à quinze minutes par jours (fréquence relative, sans me forcer, sans frustration si je ne m’y tiens pas, fidèlement à « ma route » dont je vous parlerai dans quelques semaines…)

Vous méditez ?
Laissez un petit commentaire pour me dire quelle type de médiation vous utilisez !

Publicités

4 commentaires

  1. Bonsoir pour moi, ma méditation de prédilection reste shamata ou, comme les tibétains l’appellent, shiné soit méditation du repos calme. Je pratique au quotidien en une seule séance de 20 minutes. Merci pour cet article et au plaisir de vous lire

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s